8 x 5 x 363 + 1

Huit heures de travail par jour

Cinq jours de travail par semaine

Trois cent soixante-trois ouvriers et ouvrières

Une artiste

 

Projet à volets multiples: résidence d’artiste, intervention, installation, table ronde et publication.

 

Avec la Cittadellarte-Fondation Pistoletto, le Lanificio F.lli Cerruti et la Camera di lavoro di Biella.

 

2002-2004

Biella, Italie

Au moment d’entreprendre ce projet, la ville de Biella (Piémont) — dont l’économie et la fierté sont associées au travail de la laine depuis l’époque romaine, semble-t-il — entrait dans une période de crise importante à cause des effets de la mondialisation sur l’industrie du textile en Italie (délocalisation, licenciements secs, augmentation de la précarité, remise en cause du droit du travail).

 

Lors d’une résidence initiale réalisée à Biella à la Cittadellarte-Fondation Pistoletto en 2002, j’ai réalisé un stage d’observation de trois semaines au Lanificio F.lli Cerruti (Tissage Cerruti Frères). Lanificio est le terme italien utilisé pour désigner une usine produisant des textiles à base de laine. Il se distingue par sa chaîne de travail qui prend en charge la matière première depuis son état quasi brut jusqu’à la réalisation complète du tissu. Je rencontrais les travailleuses et les travailleurs tous les jours à l’usine, je suivais leur quart de travail et je mangeais avec eux. Le fait qu’elles/ils me considéraient comme une personne “créative” ouvrait de nouveaux sujets de conversations. Je semblais être perçue comme un terrain neutre à partir duquel elles/ils pouvaient exprimer des idéaux. Cette prise de contact m’a incitée à trouver une manière de prolonger l’expérience.