L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. École des beaux-arts de Cornouaille, Quimper, France. Photo : Lucie Dufour.

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. École des beaux-arts de Cornouaille, Quimper, France. Photo : Pierre Le Saint.

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. École des beaux-arts de Cornouaille, Quimper, France. Photo : Pierre Le Saint.

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. Centre d'art Le Quartier, Quimper, France. Photo : Pierre Le Saint.

L'art d'accommoder les restes, 2008. Installation. Centre d'art Le Quartier, Quimper, France. Photo : Dieter Kik.

Le dessein des restes, 2008. Action ; installation. Galerie B-312, Montréal, Québec. Photo : David Jacques.

Le dessein des restes, 2008. Action ; installation. Galerie B-312, Montréal, Québec. Photo : Mathilde Géromin.

Le dessein des restes, 2008. Action ; installation. Galerie B-312, Montréal, Québec. Photo : David Jacques.

Le dessein des restes, 2008. Action ; installation. Galerie B-312, Montréal, Québec. Photo : David Jacques.

Stock, 2013. Installation. Galleria Z20 - Sara Zanin, Rome, Italie. Photo : Raphaëlle de Groot.

Stock, 2013. Installation. Galleria Z20 - Sara Zanin, Rome, Italie. Photo : Raphaëlle de Groot.

Around remains

Reorganizing residual materials

of artistic practice

Stock

Le moment de la déprise

L'art d'accommoder les restes

 
 

Installation

2013

Since En exercice (Galerie de l’UQAM, 2006), I recover and salvage what is left of the getups cobbled up to transform myself — masks, fake limbs, wrappings, stuffings and assemblages. In 2008, in an action presented during the exhibition Le moment de la déprise at Galerie B-312 (Le dessein des restes), I cut up and pulverized part of the elements I had preserved. These remains — shreds, chips, twigs, scraps, bits and pieces — were then integrated into successive performances (La Centrale Galerie Powerhouse, 2009; Pêche au lancer, 2010; En exercice à Venise, 2013) that in turn produced other remains. Stock is an installation composed of these accumulated materials. The piece was presented for the first time in 2013 at the Z2O Galleria — Sara Zanin in Rome.

 

Stock

press to zoom

Stock, 2013. Galleria Z20 - Sara Zanin, Rome. Photo : Raphaëlle de Groot.

press to zoom

Stock, 2013. Galleria Z20 - Sara Zanin, Rome. Photo : Raphaëlle de Groot.

press to zoom

Stock, 2013. Galleria Z20 - Sara Zanin, Rome. Photo : Raphaëlle de Groot.

press to zoom

Bibliography


L’espace commun, de Groot, Raphaëlle and Johanne Jarry. Montreal : Galerie B-312. 2008. 200 numbered copies. Artist book jointly with the exhibition Le moment de la déprise, held at Galerie B-312, from November 14 to December 13, 2008.

De Groot, Raphaëlle. « Le dessein des restes ». Portfolio, ESSE, Montreal, n° 66, spring - summer 2009, p. 38-39, 44.

Charron, Marie-Ève. « Finir en poussière ». Le Devoir, Montreal, December 6-7 2008, p. E9.





 

 

Le moment de

la déprise

Le dessein des restes, 2008. Galerie B-312, Montréal. Photo : David Jacques.

press to zoom

Le dessein des restes, 2008. Galerie B-312, Montréal. Photo : David Jacques.

press to zoom

Le dessein des restes, 2008. Galerie B-312, Montréal. Photo : Mathilde Géromin.

press to zoom

Le dessein des restes, 2008. Galerie B-312, Montréal. Photo : David Jacques.

press to zoom

Le dessein des restes, 2008. Galerie B-312, Montréal. Photo : David Jacques.

press to zoom

Le dessein des restes, 2008. Galerie B-312, Montréal. Photo : David Jacques.

press to zoom

Exhibition

Galerie B-312

2008

Montréal, Quebec

My performance works leave behind all kinds of residual objects that I carefully preserve. When I travel, I store these leftovers in a suitcase that becomes my workshop upon my arrival to destination. In Le moment de la déprise, I engaged in cutting up those remainders in various ways. Day after day, I shredded them, dissected them, pulverized them, pulled them apart. These actions, done when the gallery was closed, led to the Le dessein de restes installation.

 

“However, these gestures are not acted out for themselves.  They undo and decompose, but they engender another action, that of letting go, of which one here has to take stock.  The substantial visual material generated by the artist’s past performances and installations can also be viewed as experiment leftovers. The artist wanted to reinvest them, along with Johanne Jarry (writing) and Paul Martin (graphism), by creating L’espace commun, a collective editing work that will go on throughout the exhibition.”

—Jean-Émile Verdier, press release, Galerie B-312.

Bibliography


L’espace commun, de Groot, Raphaëlle and Johanne Jarry. Montreal : Galerie B-312. 2008. 200 numbered copies. Artist book jointly with the exhibition Le moment de la déprise, held at Galerie B-312, from November 14 to December 13, 2008.

De Groot, Raphaëlle. « Le dessein des restes ». Portfolio, ESSE, Montreal, n° 66, spring - summer 2009, p. 38-39, 44.

Charron, Marie-Ève. « Finir en poussière ». Le Devoir, Montreal, December 6-7 2008, p. E9.





Workshop ; installation

Produced as part of the exhibition Chantiers at the Centre d’art Le Quartier in collaboration with the École supérieure des beaux-arts de Cornouaille.

Curated by Dominique Abensour

April 11 to June 8 2008

Quimper, France

 

L'art

d'accommoder

les restes

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. École des beaux-arts de Cornouaille, Quimper. Photo : Raphaëlle de Groot.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. École des beaux-arts de Cornouaille, Quimper. Photo : Raphaëlle de Groot.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. École des beaux-arts de Cornouaille, Quimper. Photo : Pierre Le Saint.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. École des beaux-arts de Cornouaille, Quimper. Photo : Lucie Dufour.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. École des beaux-arts de Cornouaille, Quimper. Photo : Lucie Dufour.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. École des beaux-arts de Cornouaille, Quimper. Photo : Charlène Ledu.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. École des beaux-arts de Cornouaille, Quimper. Photo : Pierre Le Saint.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. École des beaux-arts de Cornouaille, Quimper. Photo : Pierre Le Saint.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Vidéogramme.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. Centre d'art Le Quartier, Quimper. Photo : Pierre Le Saint.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. Centre d'art Le Quartier, Quimper. Photo : Pierre Le Saint.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. Centre d'art Le Quartier, Quimper. Photo : Pierre Le Saint.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Workshop. Centre d'art Le Quartier, Quimper. Photo : Pierre Le Saint.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Installation. Centre d'art Le Quartier, Quimper. Photo : Dieter Kik.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Installation. Centre d'art Le Quartier, Quimper. Photo : Dieter Kik.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Installation. Centre d'art Le Quartier, Quimper. Photo : Dieter Kik.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Installation. Centre d'art Le Quartier, Quimper. Photo : Dieter Kik.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Installation. Centre d'art Le Quartier, Quimper. Photo : Dieter Kik.

press to zoom

L'art d'accommoder les restes, 2008. Installation. Centre d'art Le Quartier, Quimper. Photo : Dieter Kik.

press to zoom

L’art d’accommoder les restes is a workshop I conducted from March 17 to 29 2008 at École supérieure des beaux-arts de Cornouaille (Quimper, France) with the students Tristan Fraipont, Charlène Le Du, Jérémie Legendre, Pierre Le Saint, Margot Louarn, Christelle Macé, Sandra Mercier, Mélanie Peduzzi, Marine Penhouët, Manon Peresse, Nathalie Pitel, Caroline Quéguiner, Soizic Rémy. L’art d’accommoder les restes is also the installation resulting from this workshop and is composed of objects destined to be taken away by the public.

 

As a starting point, I asked the students to accumulate work leftovers: unused or unusable materials, scraps, residues, remains, surplus… We then engaged ourselves in a chain of collective actions aimed at reconsidering and sorting out the gathered elements by experimenting with their potential. These actions took place over repeated work sessions involving three compulsory stages:  “making”, “unmaking” and “remaking”. The end of a stage lead to the beginning of another that in turn started with the remains of the previous. The stock considerably diminished, a classification occurred; a number of elements were modified or transformed. This work was video recorded. Choices, associations and compositions emerged from a chaotic and indistinct wholeThe last work session was held at Le Quartier.

 

The last work session was held at Le Quartier. On the last day of the exhibition, the visitors were invited to carry away the objects they found interesting or that struck their fancy.

L’upcycling, qu’est ce que c’est?


Upclycler, c’est réutiliser des produits destinés à être jeté pour leur donner une seconde vie. Chez Pivoine&Coquelicot, tous les tissus utilisés sont récupérés (ou issu de mon stock personnel de mon ancienne vie d’acheteuse de tissu neuf, personne n’est parfait ;) )




Pourquoi de si petites quantités?


Tous les tissus utilisés sont issus de la récupération, les quantités sont donc limitées. Je produis en fonction du tissu que je trouve et non l’inverse comme nous avons l’habitude de fonctionner. Aucun réassort n’est donc disponible, à vous les éditions (presque) uniques !




Comment entretenir mes produits?


L’entretien est très simple mais voici quelques astuces : - Tous les produits passent en machine (exceptions possibles et notifiée sur la fiche produit) - Tous les tissus sont lavés avant couture, veillez toutefois à les relaver avant utilisation. - Quand vous recevez vos produits, vous pouvez les faire tremper pour finir de fixer les couleurs. Ainsi, elles ne bougeront pas avec le temps et les lavages. Les tissus utilisés sont recyclés et ont déjà peut être eu une autre vie dans ce cas, les couleurs sont déjà bien fixées mais il peut aussi s’agir de chutes de tissus récupérées et dans ce cas un petit bain leur fera le plus grand bien. Découvrez ici la marche à suivre (je suis sûre que vous avez tout ce qu’il faut chez vous en plus !) c'est un jeu d'enfants ! http://www.vinaigremalin.fr/du-vinaigre-pour-fixer-les-couleurs-2-techniques/ - Pour le lavage, la température de 40° est idéale pour maintenir en parfait état les coutures. Pour les cotons lavable et les débarbouillettes : Un prélavage à la main est possible mais pas forcément nécessaire. Laissez-les sécher à plat. - Des tâches persistent sur vos cotons, débarbouillettes, essuie tout? Essayez de les faire tremper avec du percarbonate de soude (attention, le percarbonate agit dans une eau supérieure à 40 degrés) avant lavage. Il est idéal de le faire régulièrement surtout si vous utilisez des produits huileux (huile démaquillante, liniment…) Sac à vrac : secouer les à l’envers avant lavage afin d’enlever un maximum de miettes et restes d’aliment. Je vous conseille également de les laver à l’envers pour enlever les derniers aliments qui peuvent rester dans les coutures.




Ma commande tarde à arriver, pourquoi?


Pivoine&Coquelicot se veut être dans une démarche écoresponsable. Afin de respecter une juste demande, les produits sont fabriqués à la commande (sauf exception de vente sur stock), un délai de 5 à 7 jours ouvrés est donc à prendre en compte pour me laisser le temps de coudre votre commande. Il me faut ensuite le temps d’emballer votre commande, la déposer à la poste et ensuite qu’elle arrive chez vous. Je travaille seule alors je fais au mieux pour vous proposer de l’éthique et de la qualité :) Compter alors 10 à 15 jours pour recevoir votre commande à partir de la réception du paiement.