Le Poids des objets

Collection performée

 

2009-2016

Canada, Italie, Mexique, État-Unis

J’ai invité des gens de plusieurs localités au Canada, en Italie, au Mexique et aux États-Unis, à se départir d’un objet délaissé, qu’ils ont pourtant conservé. À se délester du poids qui lui est associé. Je me suis engagée, en retour, à lui offrir une autre vie au sein d’un projet artistique. Chaque personne a entrepris une fouille pour trouver l’objet et m’a raconté pourquoi elle était prête à s’en séparer. J’ai ainsi constitué une collection qui compte environ 1800 éléments — le plus petit étant une perle, le plus volumineux un fauteuil —, et archivé une trace des histoires qui leur étaient liés.

 

Ces objets sont devenus mes compagnons.

Lorsque je commence à collectionner, je considère chaque situation de ma vie à travers cette action. L’état de recherche enclenche un processus. Je trie les objets et les installe de plusieurs façons dans l’espace. Ces gestes me permettent de créer des regroupements, des familles. De tisser un réseau de relations que j’étends aussi au dehors.

 

Je pense aux différentes vies des objets. À leurs nombreux transits depuis leur fabrication, à l’étanchéité des espaces qui les séparent ensuite. Je m’interroge sur ce qui perdure ou s’éteint à travers eux. Objets personnels, du commerce, institutionnalisés.

 

Comment les sortir des catégories qui limitent leur usage?

 

Je suis entrée avec eux dans différents musées où j’ai exploré les dédales méconnus de collections, comme si ces lieux étaient aussi des objets à déprendre, des espaces à ouvrir.

 

Le terrain de création s’est développé en plusieurs temps, dans la mobilité, au fil de voyages, de résidences, d'actions et d’expositions qui ont produit des oeuvres sous forme d’assemblages, d’installations, de vidéos, de photographies, de dessins, de lectures publiques et de performances.

 

Rencontres au sommet, est l’étape qui marque la fin de ce cycle de création.

Liens

Le Poids des objets – Recommencer, La Chambre blanche (Québec), 2011 — documentation de la résidence de création, exposition individuelle et action transmise en direct par Skype depuis la Réserve muséale de la capitale nationale.

Résidence de création au Cégep de Granby-Haute-Yamaska, co-produite par le 3e Impérial (Granby), 2011-2012 — collecte d’objets ; échanges, actions diverses et ateliers de création avec les étudiants du Cégep ; installation extérieure ; cartes à collectionner ; performance.

Performer l’archive. Archi-féministes! Volet 2, exposition collective, Optica (Montréal) — distribution de cartes à collectionner ; commissariat de Marie-Ève Charron, Marie-Josée Lafortune et Thérèse Saint-Gelais.

 

Projet Stanstead ou comment traverser la frontière : volet 2, Galerie d’art Foreman (Sherbrooke, Qué.) — résidence de création hors mur (Stanstead, Qué. et Derby Line, Vermont, É-U), collecte d’objets, actions au Musée Colby-Curtis et lecture publique ; commissariat de Geneviève Chevalier.

 

Bibliographie

De Groot, Raphaëlle. «Le musée comme terrain de création : gestes, affects, embarras et vies d’objets». Muséologies, Vol. 9, n. 2, 2018, La carte blanche, p. 241-267.

Ménard, Sophie, « La pesée sauvage. Le Poids des objets de Raphaëlle de Groot » chapitre in À l’œuvre, l’œuvrier, sous la dir, de Sophie Ménard et Jean-Marie Privat, Éditions universitaires de Lorraine, 2017, 262 p.

 

Raphaëlle de Groot : Rencontres au sommet, publication accompagnant les expositions tenues à la Southern Alberta Art Gallery, Lethbridge, Alb. (27 sept. - 23 nov. 2014), à la Art Gallery of Windsor, Ont. (3 oct. 2015 - 17 janv. 2016) et au Musée national des beaux-arts du Québec (4 févr. au 17 avril 2016). 2016, 175 p.

 

Ménard, Sophie, « Le don d’objets et des “restes de vie” (Raphaëlle de Groot). Pour une ethnocritique de l’œuvre d’art », Essais de bricologie,Techniques & Culture, n. 64, 2015

 

Leblanc, Véronique, « Des mots à la forme, quelques échafaudage de récits » in L’envers de l’endroit, Granby: 3e Impérial, Centre d’essai en art actuel, 2015, p 117-146.

Bélisle, Julie. « L'emploi de la culture matérielle dans l'art contemporain : le rassemblement d'objets comme modalité de création » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en histoire de l’art, 2015.

 

Fraser, Marie, «Des formes de vie à la restitution du présent : de l’artiste anthropologue à l’archéologue», in Globe, Revue internationale d’études québécoises, Volume 17, n. 1, L’actualité de l’art au Québec, 2014, p. 153-173.

 

De Groot, Raphaëlle, portfolio, Philo & Cie, no 8, août 2014.

 

Lungu, Florentina, « Raphaëlle de Groot. Un musée dans une valise », Vie des arts, Montréal, n° 231, été 2013.

 

De Groot, Raphaëlle, dossier « Cap sur la décroissance », portfolio, Relations, Montréal, n°765, juin 2013.

 

Déry, Louise, «Raphaëlle de Groot: Récits d’autrui», Raphaëlle de Groot, La Réserve, Rome: Z2O Galleria – Sara Zanin, 2013. (catalogue d’exposition)

 

Déry, Louise, «Raphaëlle de Groot», Sobey Art Award 2012, Halifax: Art Galley of Nova Scotia, 2012, p. 48-57. (catalogue d’exposition)

 

Delgado, Jérôme, « La greffe en sculpture », Le Devoir, 21 juillet 2012.

 

Abensour, Dominique, « La collecte, la collection, la collectionneuse », Esse, Montréal, n° 71, hiver 2011.

 

Desloges, Josianne, « Ready-made prêts pour le grand voyage ». Le Soleil, Québec, samedi 12 février 2011.

 

Guay, Jean-Pierre, « S’encombrer des autres. Raphaëlle de Groot, Le poids des objets/The Burden of Objects », Inter, Québec, n° 106, automne 2010, p. 93-94.

 

Loiselle, Geneviève, « Le dos large », ETC, Montréal, n° 90, juin/juillet/août/sept. 2010, p 62-63.

 

Ross, Nadia, « Capharnaüm poétique », Le Soleil, Québec, samedi 28 novembre 2009, p. A32.

 

« Raphaëlle de Groot: Object Lessons », Canadian Art On Line, See it, 23 avril 2009.

 

Stuart, Jasia, « Raphaëlle de Groot – The Burden of Objects », Prairie Artsters.com, 7 avril 2009.